Le Taoïsme.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Le Taoïsme.

Message par Nico le Mar 25 Oct - 21:39

Salut à tous. En ce moment, je suis penché sur la lecture du " Tao Te King " ( ou livre de la voie de la vertu ), la " bible " du taoïsme, et des oeuvre de Tchuang-Tseu, un taoïste ayant expérimenté cette philosophie dans son quotidien, et considéré comme une des plus grande figure de ce courant.

Bref, je suis un peu perdu dans tout ça. J'ai rarement lu des choses aussi puissantes, qui retournent à un tel point mes convictions et mes idéaux. Si 'un de vous s'y connaît, je suis prêt à recevoir n'importe quel conseil, explication, éclaircissement. Au pire des cas, j'ai une armée de questions spirituelles qui germent en moi et que je ne tarderai pas à vous poser, dans l'espoir ou vous pourrez y répondre en partie ou totalement ! Smile
avatar
Nico

Messages : 61
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mer 26 Oct - 12:34

Les réponses étant déjà inscrite en toi, il est difficile de te les apporter.

Tchouang-tseu dit: "Sur la Voie du Tao, il n'y a aucune question à poser, aucune réponse à donner. celui qui pose malgré cela des questions, pose des questions spécieuses, et celui qui répond quand même se place hors d'elle. Celui qui se place en dehors pour répondre à des questions spécieuses, celui-là ne verra pas l'univers qui est autour de lui, il ne connaîtra pas la grande Source qui est au dedans."

"Autant de sons nés du même instrument, autant de champignons nés d'une même humidité." Citations de Zhuangzi (Tchouang-Tseu)
En clair, autant de réponses surgissent d'une même question, autant d'interprétations nées d'une unique Vérité.

"Ce sont les professeurs qui ont mis le désordre dans le monde." (Tchouang-Tseu)
J'ajouterai, les savants (détenteurs de savoir), les intellectuels, les religieux, les politiciens. Suffit de voir le résultat aujourd'hui, nous nageons dans un océan d'information désinformante.

"Il est plus facile de marcher que d'effacer la trace de ses pas après avoir marché."
En d'autres termes: il est plus facile de parler que d'effacer les mots après les avoir prononcé.

Ici vous pouvez lire le Tao Te King de Lao Tseu
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par caligula le Dim 30 Oct - 14:45

C'est mon livre de chevet depuis des temps immémoriaux !!

Me tiens à disposition si tu veux parler de versets en particulier Nico.
avatar
caligula

Messages : 23
Date d'inscription : 24/10/2011
Localisation : Lorraine

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/Caligula-Minix-open-your-eyes/154

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Emy le Lun 31 Oct - 20:20

L'idéal taoïste




Ainsi l'idéal du véritable taoïste doit-il être le choix d'une existence empreinte de modestie et qui se garde de désobéir à l'ordre naturel des choses, à la Nature. La parole, la pensée même sont inutiles parce que accessoires et illusoires. L'homme, ce microcosme, doit se fondre dans l'Univers, ce macrocosme. Pour les tenants de la pensée de Laozi, il ne faut surtout pas confondre savoir et sagesse. L'intellectuel, le philosophe sont pour eux la pire engeance des nations et des gouvernements, car ils mêlent à tort et à travers la théorie et la pratique, l'idéologie et la vie quotidienne. Plus, ils vont jusqu'à dissimuler sous leurs discours leur ignorance de la vertu. Un intellectuel est un danger pour l'homme et la société, car il s'efforce sans cesse de construire cette dernière à l'image d'une figure géométrique, annihilant de ce fait toute énergie créatrice chez l'individu, lui ôtant toute liberté. Au contraire, le sage génère le moins possible de règles et de principes, écarte tout artifice et s'exerce à mener une vie liée aux cycles de la nature. Tel est le message du Daodejing.




Ainsi, le Saint s'ébat:
Pour lui, le savoir est une malédiction,
L'engagement un enchaînement,
Les faveurs une corruption,
L'habileté un commerce.
Le Saint est sans projet : que ferait-il du savoir?
Il ne découpe rien : que ferait-il de la colle?
Il ne perd rien: comment chercherait-il à obtenir?
Il ne convoite aucun bien. pourquoi commercerait-il?
Ces quatre positions sont le Don du Ciel ;
Le Don du Ciel est une nourriture :
Nourri par le Ciel, pourquoi en appellerait-il à l'humain?
De l'homme, il a la forme mais non les penchants.
Ayant cette forme, il se mêle aux hommes.
Sans leurs penchants,
Un tel homme fautait sans regrets
Et réussissait sans fatuité.
Un tel homme grimpait sans vertige,
S'immergeait sans se mouiller
Et plongeait dans le feu sans se brûler.
Ainsi était la connaissance à hauteur de la Voie.
L'homme Véritable des temps anciens
Dormait sans rêver, Se réveillait sans soucis,
Mangeait sans goûter
Et respirait en profondeur.
L'homme Véritable respire par les talons;
Les gens du commun par la gorge,
Subjugués, on dirait qu'ils vagissent.
Quand passions et désirs sont profonds
Faible est la force interne du Ciel.
L'homme Véritable des temps anciens
Ignorait l'amour de la vie et la haine de la mort,
Ne se réjouissait pas d'apparaître
Et ne refusait pas de disparaître.
Alerte et léger, il arrivait et repartait. C'était tout.
Conscient de son origine et peu soucieux de sa fin,
Recevant la vie, il en jouissait ;
La perdant, il retournait à la source,
C'est ce qu'on appelle ne pas nuire à la Voie par l'esprit
Et ne pas agir en homme pour assister le Ciel.
C'est cela être un homme Véritable.
Un tel homme avait l'esprit attentif,
Le visage serein et le front large.
Austère, il était comme l'automne;
Chaleureux, il était comme le printemps.
Ses joies et ses colères épousaient les quatre saisons.
Il s'accordait aux êtres et aux choses
Sans que nul ne connaisse ses limites.
Ainsi, quand le Saint levait des troupes,
Il détruisait un pays sans perdre le peuple.
Répandant ses bienfaits sur mille générations,
Il n'aimait pas d'amour partial.
Ainsi, qui jubile en circulant au travers des êtres,
N'est pas un Saint.





Zhuangzi, co-fondateur présumé du Taoïsme,
Source : Zhuangzi, chapv
avatar
Emy

Messages : 5
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 36
Localisation : 62510

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/pages/ER-PHOTOGRAPHY/124720494273959

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par OrigamiShazam le Lun 31 Oct - 21:05

Je m'y connais peu en taoïsme, ce que je sais en revanche, c'est qu'au delà de belles paroles récitées, c'est beaucoup de réflexions à avoir, justement sur ces paroles et non les prendre comme telles.
avatar
OrigamiShazam

Messages : 8
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 84
Localisation : Cincinati, Ohio

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mer 2 Nov - 0:01

C'est déjà bien de reconnaitre que tu en connais peu '"Orizam" mais sur ces belles paroles quelles réflexions as tu, c'est ça qui nous intéressent. Parce que pas les prendre comme telles ça dit pas grand chose. Et je suis du genre tatillon donc pousse plus loin , ça peut déboucher sur un débat plus profond. Je reste curieux, analyse la pensée taoïste, teinté de confucianisme et de bouddhisme, j'ai des doutes que ta remarque puisse nous laisser beaucoup de d'espace de discussion. Reprend un passage qui t’interpelle puis développe un questionnement ou un remise en question.
Attention je ne suis adepte d'aucune forme de spiritualité, bien que je tende vers ça, mais rien ne me convient dans la pratique. Donc pas véritablement mieux placé que quiconque.
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Eric Van Lone le Mer 2 Nov - 0:09

Si je comprends bien, selon Zhuangzi, l'idée même de ce forum est une horreur. Je ne suis pas du tout d'accord avec lui parce que j'ai observé des gens très sages, humbles et humains, pétris de philosophie. De plus, le taoïsme est une source philosophique très forte, me semble-t-il. Dans ce discours, je ressens une certaine intolérance, même une suffisance quant à l'être humain; devrions-nous être rien de plus que des animaux, ne vivant sous aucune autre lueur que celle de la nature ? Nos capacités cérébrales supérieures à celles du reste du règne animal ne nous serviraient-elles qu'à servir la nature ? Le savoir, utilisé pour soigner, pour aider, pour créer, est une "malédiction" ? Le message, si je comprends bien, est "Vivons heureux, vivons crétins" comme des imbéciles heureux -bénis soient les simples d'esprit-, restons dans la facilité au lieu d'essayer de trouver la sagesse en ayant la connaissance. L'auteur de ce texte ne croyait que très peu en l'homme, semble-t-il, en la capacité de chacun à trouver la voie de SA sagesse. Le refus de toute philosophie, de toute idéologie, ne constitue-t-il pas une idéologie, une philosophie en soi ? Pour ma part, je crois en l'homme et sa soif de connaissance, en sa capacité à être sage et cultivé, en la possibilité pour lui de comprendre que toutes les connaissances qu'il pourra avoir dans ce monde, et qui sont des petits bijoux, ne dépasseront jamais la force de la vie qui nous porte en cette réalité. Je crois en la beauté de l'adulte qui prend des engagements, qui a des connaissances et qui s'accomplit de façon différente qu'un autre, et pas uniquement en la beauté de l'enfant innocent, ignorant et naïf.
avatar
Eric Van Lone

Messages : 5
Date d'inscription : 01/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Eric Van Lone le Mer 2 Nov - 0:27

J'ai un grand respect pour la sagesse chinoise, mais ces idioties sur "l'homme Véritable" et son portrait me sortent par les trous de nez. Un homme Véritable -voisin du Werther's Original probablement, le seul vrai bonbon- a le front large; je connais donc beaucoup d'ersatz d'humains qui ont eu la malchance de naître avec un front étroit. "Il respire par les talons", et il ne défèque jamais, aussi ? Ce mépris déguisé des hommes me fâche. Je ne sais pas d'où vient son fantasme sur les hommes des temps anciens (malgré que ce soit une constante en Chine, au point ridicule où on admire aujourd'hui les Chinois d'une époque bien postérieure à celle de ce texte), je suis déçu du taoïsme. Ce qui ne m'empêche pas de continuer à en tirer ce que j'y trouve bon.
avatar
Eric Van Lone

Messages : 5
Date d'inscription : 01/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Nico le Jeu 3 Nov - 12:08

Ouaw, ça fait un moment que je suis pas venu, mais merci à tous pour vos remarques ! Tous vos commentaires sont intéressants. Je commence à croire, vu les différences d'interprétation, que le Tao n'est pas UNE philosophie, mais un " guide " pour notre évolution personnelle ( d'où la différence assez conséquente d'une personne à l'autre ). Et donc comme dit Gabriel, poser des questions en espérant avoir une réponse clé en main était stupide, et tu as très bien réagit en m'aiguillant cependant vers une réflexion qui, elle, me permettra de trouver mes réponses.

Quand à ton interprétation du précédent texte, Eric, je pense que tu as peut être trop pris au pied de la lettre, particulièrement dans ton second commentaire, ou tu vois un mépris des hommes. Ce texte me rappelle en fait le concept de vide et d’harmonie du Tao-Te-King . De plus, ta critique indique d'une certaine manière que tu n'a pas vraiment lu Zhuangzi, puisque dans tes propos tu es très proche en réalité des bases de la philosophie Taoïste. ( de ce que j'en ai compris, à savoir respect, humilité, non-jugement, élévation personnelle ).
" je suis déçu du taoïsme ", tu envoie un jugement expéditif je trouve, le Taoïsme a fondé une nation et forgé des peuples ( au minimum ), tu devrais peut être te pencher un peu plus sur le sujet avant de condamner avec autant de violence cette philosophie.


Sinon, j'aimerais avoir votre avis sur le concept de non-action. Quand j'y réfléchis bien, c'est d'une logique implacable : je ne suis personne pour juger de ce qui est bien ou mal, je ne connais pas le fond des gens, alors comment agir au nom du bien ou du mal ? De toutes façons, le bien sera autre part le mal et inversement. Cependant, mon cœur me souffle un autre discours : comment réagiriez-vous si vous voyiez une femme se faire agresser dans la rue ( par exemple ) ? Dans cette situation concrète, la non-action ne m'apparaît pas du tout comme une preuve de sagesse, mais comme une preuve de couardise ! Pour le moment, j'essaye d'appliquer le côté métaphysique de la non-action, je veux dire par là la non-prise-de-parti Very Happy

Qu'est-ce que vous en pensez ? Smile
avatar
Nico

Messages : 61
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Jeu 3 Nov - 19:43

Nico a écrit:Sinon, j'aimerais avoir votre avis sur le concept de non-action. Quand j'y réfléchis bien, c'est d'une logique implacable : je ne suis personne pour juger de ce qui est bien ou mal, je ne connais pas le fond des gens, alors comment agir au nom du bien ou du mal ? De toutes façons, le bien sera autre part le mal et inversement. Cependant, mon cœur me souffle un autre discours : comment réagiriez-vous si vous voyiez une femme se faire agresser dans la rue ( par exemple ) ? Dans cette situation concrète, la non-action ne m'apparaît pas du tout comme une preuve de sagesse, mais comme une preuve de couardise ! Pour le moment, j'essaye d'appliquer le côté métaphysique de la non-action, je veux dire par là la non-prise-de-parti Very Happy

"Le Tao parle du non-agir comme l’eau qui s’écoule d’une montagne vers la mer. L’eau n’agit pas, elle est agit, c’est la gravité et sa fluidité qui font que l’eau s’écoule du haut vers le bas et c’est le même non-agir qui va faire que l’eau va s’évaporer pour former des nuages et ensuite retomber en pluie.

Quand nous agissons, nous pouvons agir de trois manières. Aller contre le sens du courant, se laisser aller avec le courant ou aller dans le sens du courant.

Je vais à contre-courant, je suis obligé de lutter pour résister, c’est ce que nous faisons depuis des siècles. Résistance.
Je me laisse ballotter par le courant, je n’ai aucune marge de manœuvre et je peux me retrouver sur le bord du cours d’eau. Inertie.
Je vais dans le sens du courant, c’est comme si je surfais sur la vague. Je vais à la fois dans le sens de la moindre résistance tout en gardant la maîtrise de mon évolution. Evolution.

Le non-agir n’est pas l’absence d’action, ce n’est pas l’inaction, la fainéantise ou la lâcheté. D’ailleurs, il n’y a pas de fainéant, ni de lâche, simplement des personnes dans l’incapacité de mieux faire. Non-agir, c’est lâcher prise, faire confiance dans la vie, confiance dans sa propre valeur d’individu relié à la Source. Je ne lutte pas, je n’interviens pas d’aucune manière, physique ou moyen de pression, je m’unis au flux du courant. Je ne me soucie pas des apparences." repris d'un blog qui exprime très bien en mot ma propre pensée http://pensactive.over-blog.com/article-le-non-agir-81429458.html

En fait devant une situation comme tu l'as proposé, la meilleur action s'est de garder son calme, ne pas engendrer plus de violence, et protéger également sa propre vie. Les arts martiaux viennent pour les formes les plus anciennes du Tao et du bouddhisme pourtant ils ne prônent pas la violence, car ils savent que toute colère peut se retourner contre soi et donc en perdre la vie.

"Le non-agir, ce n'est pas l'immobilité, la passivité ou le fatalisme.
Non agir, c'est lâcher prise, abandonner ses crispations, ne pas s'épuiser à essayer de changer ce qui est hors de portée.
C'est se placer dans l'écoute, l'attention à soi et aux autres, une attitude en ouverture. Écouter ses rythmes, se laisser guider par le flot, être dans plutot qu'en dehors.
Étant dans l'ouverture et la calme on perçoit d'autres éléments, l'intuition est bonne conseillère. L'esprit, libéré du stress est plus efficace et des solutions se présentent d'elles-mêmes.
Les évènements prennent un cours harmonieux, parce que l'on est aussi dans l'acceptation plutôt que dans le renoncement."
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Eric Van Lone le Dim 13 Nov - 21:17

Nico, je jugeais ici, comme je l'ai indiqué, le texte visible plus haut. Et "pied de la lettre" ou non, il y a des phrases assez claires, des idées expliquées et que je ne partage pas du tout. Je n'ai pas forcément le temps ou l'envie de lire toute l'oeuvre de Zhuangzi, et ça ne m'empêche pas de pouvoir donner un avis sur ce texte, que je pense avoir été écrit par quelqu'un qui critique durement la philosophie, mais qui en montre les défauts décriés.
Si tu vois beaucoup de violence dans "Je suis déçu du taoïsme", tu vois de travers. Ce qui a été un tant soit peu violent, c'est bien ce que j'ai ressenti en lisant ceci.
Enfin, je te renvoie ton argument de "mauvaise connaissance du sujet", puisque tu as mal interprété le concept du "non-agir". Je n'ai jugé rien d'autre que ce que j'ai vu, avec mes valeurs. Je comprends pourquoi le savoir peut être vu comme un danger: il enferme des gens "cultivés", "ouverts", dans un espace clos de la pensée. Là où la connaissance devrait ne servir qu'à découvrir et non à savoir ou croire savoir.
avatar
Eric Van Lone

Messages : 5
Date d'inscription : 01/11/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Manfredi le Mar 22 Nov - 20:50

Bonjour tous le monde Smile), je devrais être plus souvent là, bon ça fait un moment que ce sujet est posté, pas grave, je rejoint Eric pour ce qui concerne la pensée Taoïste et de ce cher sage, même si je reconnais ne pas avoir une connaissance assez solide pour en parler.

Mais d'après ce que j'en ai lu, et vos écrits le Taoïsme comme plusieurs religions/philosophies orientales prônent soit disant la liberté pure en se libérant de tout et en ramenant l'esprit à la nature. Pour moi c'est tout sauf la liberté, l'homme doit devenir un animal, sans connaissance, où la technique est méprisé, sans personnalité, ni égo, "vider la tête, remplir le ventre".

Bien au contraire de cette pensée, selon mes convictions, l'égo, la personnalité des hommes font le charme de l'être humain et c'est cette partie individualiste qui nous rend libre, libre de pensée, d'appendre et surtout d'aller vers les chose, les idées que nous voulons, est tous le but de l'homme. Faire l'effort personnel d'aller à l'amour est beaucoup plus beau qu'un animal qui aime naturellement ou si je puis dire par fonction.
avatar
Manfredi

Messages : 44
Date d'inscription : 18/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mer 30 Nov - 14:15

Manfredi, comme tu reconnais ne pas avoir une connaissance assez solide pour en parler, tu aurais du t'abstenir de dire autant de bêtises Shocked sur ces quelques lignes que tu as posté.

Continue de potasser le bouddhisme, ou les autres religions orientales tu verras qu'ils ne sont pas contre l'évolution technique, mes enseignants dont un moine bouddhiste utilise très librement un smartphone, et s'intéresse à ce qui se passe dans le monde. Ce n'est pas pour autant qu'il a la tête vide et qui se rempli la pense. Là tu décris l'image du bouddha de la prospérité. Faut faire attention avec l'iconographie comme les photographies car elles nous font porté des critiques sans connaissance du contexte, qui ce dernier peut lui même être déformé. Enfin là je dérive.

La véritable liberté de l'Homme ne peut survenir, de son vivant j’entends bien pas après, qu'à partir du moment où nous sommes détaché de toute source de souffrance, des l'instant où tu cherches à savoir ce qu'est la souffrance, d'où prend t-elle naissance alors tu comprends comment t'en libéré. Ce n'est pas un animal qui peut le comprendre dans ses termes donc non ils ne poussent pas à devenir un animal, sans connaissance.

La personnalité, l'égo n'a d'existence que celle que tu lui accordes, l'égo n'est que la construction d'un Moi à travers ta propre éducation, au début l'enfant n'en a pas. Il ne connait pas le "je", il utilise la 3eme personne pour demander une chose. Nous croyons être notre nom et défendons cette identité au prix de guerre interminable en nous faisant manipuler derrière des idées qui résonne à notre égo. Tu parles d'un charme, je dirais l'égocentrisme nous emprisonne dans des prisons sans mur ni barreau, sans vrai liberté de pensées puisqu'elles sont induites par notre milieu socio-culturel.
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Manfredi le Lun 5 Déc - 16:30

Peut être mais si je me serais abstenue mon point de vue ne pourrait pas évoluer, alors je suis partisan de l'homme qui parle sans réfléchir :p (un minimum quand même).

Ton enseignant moine bouddhiste, peut avoir un portable ce n'est pas cela qui va remettre en cause les fondements de la philosophie bouddhiste l'ami. Pour ce qui est de la technique je m'incline Wink c'est une dérive mais pas dans la philosophie, et il ne faut pas le confondre.

Pour l'égo, je reste sur mes positions :p, désolé mais l'enfant commence à apprendre à avoir un ego, il commence justement à se détacher et prendre conscience de lui et du monde, et de sa liberté! L'égocentrisme et l'égo sont deux choses différentes, le premier est de se voir le nombril du monde, le deuxième c'est voir qu'il y a des alter ego (d'autres moi).
Et, pour ça je vais te prendre une définition de l'égo d'un praticien reiki, que d'habitude je me méfie, mais là je suis assez en accord avec lui:

"L'égo nous permet d'atteindre la plus haute réalisation de Soi. L'égo possède le côté négatif auquel nous lui attribuons le sens général mais aussi un côté positif, celui de toujours se surpassé afin d'être identique au Seigneur.

Acceptons et accueillons avec tous l'amour que nous avons notre égo sans attachement comme nous le faisons si bien pour tant de choses.


Ce n'est pas l'égo qui crée des conflits mais notre perception limité causé par un manque d'amour envers la diversité des choses.
La diversité ne saurait exister si elle n'a pas été créée dans l'unité, c'est à dire sur un fond unique."

avatar
Manfredi

Messages : 44
Date d'inscription : 18/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Manfredi le Lun 5 Déc - 16:33

Et, une petite question pour juste un intérêt intellectuel, vu que tu est plus calé que moi sur le bouddhisme, comment ils voient l'action ? Car dans ma vision actuelle c'est plutôt l'inaction qui prône. Smile
avatar
Manfredi

Messages : 44
Date d'inscription : 18/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mar 6 Déc - 12:33

Pour revenir sur l'égo je te conseille cette lecture ou plutôt cette écoute tu comprendras mieux le sens que l'égo a pour moi.




Tu resteras probablement accroché à tes convictions même après une écoute attentive, cela sera la manifestation de ton égo. Si l'égo a tord, alors il a l'impression de mourir, donc nous luttons les uns contre les autres pour affirmer notre égo par l'identification à nos pensées, nos idées que nous soutenons.
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mar 6 Déc - 13:05

Manfredi a écrit:Et, une petite question pour juste un intérêt intellectuel, vu que tu est plus calé que moi sur le bouddhisme, comment ils voient l'action ? Car dans ma vision actuelle c'est plutôt l'inaction qui prône. Smile

Dans un premier temps je pourrais te demander ce que tu entends par inaction, est-ce que le fait, qu'à moine bouddhiste ou une nonne carmélite, en méditant de longues heures, ou parcourant les rues pour mendier sa nourriture, ou accomplissant des taches rudimentaires au quotidien provient de l'inaction.

Où alors tu associes l'inaction, à la contemplation? Dans ce cas, allons plus loin, pour toi une pierre est inerte, pourtant si cette pierre tu l'observes avec un puissant microscope électronique alors tu constates qu'à l'intérieur de celle-ci tout est en mouvement continuel par le déplacement des électrons autour du noyau de l'atome, ainsi que les quarks, et plus loin encore les "supposées" cordes.

En faite, les bouddhistes ou mystiques, observent l'action juste ou correcte à adopter devant chaque évènement. Par exemple, est permis à un bouddhiste de tuer si l'intention est de sauver un plus grand nombre ou sa propre personne. Dans cette prise de position il faut avoir l'esprit totalement clair et calme pour trouver la justesse de l'action à accomplir, surtout s'il est possible de sauver toutes les vies.

Tu ne vas pas sauter dans l'eau pour sauver un enfant si toi-même tu ne sais pas nager, mais tu ne vas pas rester à rien faire pour autant, tu chercheras une solution même si au final l'enfant meurt noyer. Ceci est l'action juste. Je prends des cas extrêmes pour illustrer ta question.
Avoir l'esprit calme, permet d'avoir suffisamment de recul pour prendre la bonne décision sans subir l'influence de notre conditionnement lié à nos vies personnelles.

Exemple: beaucoup de personnes donnent "pour action contre la faim" ou tout autre ONG, n'est il pas mieux de faire en sorte d'apprendre aux gens qui souffrent de la faim comment créer de la nourriture, des écoles, etc... plutôt que donner sans être sûr que ça arrive bien jusqu'à eux. Car on peut continuer longtemps comme ça comme avec le cancer, le sida, ceci n'est pas une action juste même si ceux qui donnent le font avec une bonne intention, (parfois pour soulager leur conscience aussi).
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Manfredi le Mar 6 Déc - 14:58

"En faite, les bouddhistes ou mystiques, observent l'action juste ou correcte à adopter devant chaque évènement. Par exemple, est permis à un bouddhiste de tuer si l'intention est de sauver un plus grand nombre ou sa propre personne. Dans cette prise de position il faut avoir l'esprit totalement clair et calme pour trouver la justesse de l'action à accomplir, surtout s'il est possible de sauver toutes les vies."

Merci, c'était plus sur cette partie là.
avatar
Manfredi

Messages : 44
Date d'inscription : 18/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Manfredi le Mar 6 Déc - 15:12

Pour ce qui est de l'égo, oui je connais ces vidéos d'E.Tolle, tu te centres sur le côté négatif de l'égo, la définition réelle est plus large. L'égo, c'est notre personnalité, ce qui nous distingue, même E.Tolle dit qu'il n'y a rien de mal à l'égo, il faut juste en prendre conscience et s'ouvrir, il dit même qu'on ne peut pas le détruire, et qu'il surgit parfois en nous et qu'il en faut rire, en gros il dit de s'aimer et de s'accepter et que notre personnalité ne doit pas nous enfermer. Il faut une personnalité ouverte et accueillante, le piège des nouvelles spiritualités est justement de détruire cette partie de nous, notre personnalité qui nous rend libre, le new age créé des animaux, sans distinctions. Nous sommes un corps, un esprit, une âme, nous devons prendre conscience de tous cela et entretenir tous cela, mais le corps nous renferme pas dans un attribut. Je ne sais pas si tu comprends cette nuance assez importance ?
avatar
Manfredi

Messages : 44
Date d'inscription : 18/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Manfredi le Mar 6 Déc - 15:30

Je me suis trompé sur un point, Tolle veut se libérer de l'égo (avec une vision particulière de cette dernière). Disons que E.Tolle joue sur les mots, et il dit que égo veut dire inconscience, alors que pas du tout, je trouve ça d'ailleurs récurent ce manque d'approche scientifique. Ego est la conscience de sois, définis par les philosophes grecques. Il est très dure à critiquer car tout de suite, on dit que c'est notre égo qui nous retient, nous corrompt, il a un peu le discours d'un gourou, du point de vue qu'il connait soit disant la voie et qu'il est connecté à ce tout divin.
avatar
Manfredi

Messages : 44
Date d'inscription : 18/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mer 7 Déc - 12:19

Comme tu veux, je ne me sens pas manipuler par un quelconque gourou ou une voie "New-Age", je me sens bien plus heureux aujourd'hui en comprenant ce qu'est l'égo et comment il affecte ma vie. Mais je n'ai pas envie de développer sur le sujet, tout a déjà été dit et bien mieux écrit que je ne pourrais le faire.
Je n'attache pas autant d'importance au corps physique (bien que j'en prends soin) que ce que prêche le catholicisme avec la résurrection du corps.
Pour moi, il n'est qu'un véhicule pour mon Âme ou mon Moi supérieur même si je n'est pas accès à Lui car occulté par mon identification au "petit moi", ce que j'appelle l'égo, ma construction mentale faite au cours de mes expériences personnelles.
Je n'essaie plus de le détruire comme au début quand je prenais conscience de cette voix dans ma tête, n'ayant pas d'existence véritable, quand je mourrais, il n'existera plus.
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mer 7 Déc - 12:23

Voici un texte qui te parlera plus en raison de tes convictions religieuses:

"L'EGO OU (L'ENNEMI PUISSANT A L'INTERIEUR DE L'HOMME)
Texte inspiré de « SENTIERS DE GNOSE » Frithjof Schuon

L'homme se plaint de ses souffrances, telles que la séparation et la mort. Cependant l'individuation n'est-elle pas une séparation d'avec le «Moi» divin et l'ego n'est-il pas une mort par rapport à la Vie Infinie ? L'homme souffre parce qu'il veut être « soi » contrairement au « Soi » et le Christ efface ce «péché» (la Chute de l'homme) fondamental en assumant la souffrance qui en résulte. Il est le Soi qui tend la main au «moi»: l'homme doit »perdre sa vie » celle de l'ego afin de la conserver, celle du Soi. Sous son aspect solaire - qui implique la chaleur de l'amour comme la lumière de la sagesse - le Christ est le Soi qui unit et absorbe tous les êtres.
Le Soi est devenu ego, afin que l'ego devienne le Soi. Le « Sujet »divin est devenu « objet » cosmique parce que « l'objet » doit redevenir le « Sujet ». Seul le Soi est « soi-même »; l'ego est « autre » d'où son déséquilibre initial et son insatiabilité. « Et la Lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue » l'ego n'a pas compris que sa réalité immortelle - ou que l'Intellect- n'est autre que le Soi.
Notre forme, c'est l'ego : c'est cette mystérieuse incapacité d'être autre que soi-même, en même temps que l'incapacité d'être tout à fait soi-même et non pas « autre-que-Soi ». Mais notre Réalité ne nous laisse pas le choix et nous oblige à « devenir ce que nous sommes ou à demeurer ce que ne nous sommes pas ». L'ego est empiriquement un rêve dans lequel nous nous rêvons nous-mêmes ; les contenus de ce rêve, puisés dans l'ambiance, ne sont au fond que des prétextes, car il ne veut que sa propre vie : quoi que nous rêvions notre rêve n'est en somme qu'un symbole pour l'ego qui veut s'affirmer, un miroir que nous tenons devant le « moi » et qui en réverbère la vie de multiples façons. Ce rêve est devenu notre seconde nature ; il est tissé d'images et de tendances éléments statiques et dynamiques aux innombrables combinaisons : Les images viennent du dehors et s'intègrent dans notre substance, tandis que les tendances sont nos réponses au monde qui nous entoure et comme nous nous extériorisons, nous créons un monde à l'image de notre rêve, et le rêve ainsi objectivé rejaillit sur nous, et ainsi de suite jusqu'à nous enfermer dans un tissu parfois inextricable de rêves extériorisés ou matérialisés et de matérialisations intériorisées.
L'ego est comme un moulin à eau dont la roue, sous la pression d'un courant - le monde et la vie - tourne et se répète inlassablement, dans une série d'images toujours différentes et toujours semblables. L'ego est une ignorance qui se débat dans des modes objectifs d'ignorance, tels le temps et l'espace. (Qu'est-ce-que le temps sinon l'ignorance de ce qui sera « après »et qu'est -ce-que l'espace, sinon l'ignorance de ce qui échappe à nos sens ?) L'ego, c'est l'ignorance de ce qu'est «l'autre » toute notre existence est un tissu d'ignorances ; nous sommes comme le Soi congelé, puis précipité « à terre » et cassé en mille débris. Nous constatons les limites qui nous entourent, et nous nous rendons compte que nous sommes des fragments de conscience et d'être.
La matière nous étreint comme une sorte de paralysie, elle nous confère une pesanteur de minéral et nous expose aux misères de l'impureté et de la mortalité. La forme nous taille selon tel modèle, elle nous impose tel masque et nous retranche d'un tout auquel nous sommes pourtant liés, mais qui à la mort nous laisse tomber comme l'arbre abandonne le fruit ; enfin le nombre est ce qui nous répète - en nous-mêmes comme autour de nous - et qui en nous répétant nous diversifie, car deux choses ne jamais être identiques ; le nombre répète la forme par magie, et la forme diversifie le nombre et doit ainsi se recréer toujours à nouveau, parce que la Toute - Possibilité est infinie et doit manifester son infinitude.

Or, l'ego est non seulement multiple à l'extérieur dans la diversité des âmes, mais aussi divisé en lui-même dans la diversité des tendances et des pensées, ce qui n'est pas la moindre des misères, car « la porte est étroite » et « difficilement un riche entrera dans le Royaume des Cieux ».

L'humilité a 2 aspects préfigurés dans l'Evangile, l'un par le lavement des pieds et l'autre par le cri d'abandon sur la croix. La 1ère humilité est l'effacement : Se soumettre à la vérité est la meilleure façon d'être humble. Le Christ s'est humilié en lavant les pieds de ses disciples, Il s'est abaissé alors qu'Il était maître.

La 2ème humilité - la grande - est la mort spirituelle, la « perte de la vie » pour Dieu, l'extinction de l'ego ; c'est elle que les saints avaient en vue en se qualifiant « de plus grands pécheurs » : Si cette expression a un sens, elle s'applique à l'ego comme tel, et non à tel ego. Puisque tout péché vient de l'ego et que sans celui-ci il n'y aurait point de péché, c'est bien l'ego qui est le « plus vil » ou le dernier des pécheurs. Le Christ s'est humilié sur la croix en s'identifiant, dans la nuit de l'abandon, à la nuit de l'ego humain, et non en s'identifiant à tel « moi », il s'est senti abandonné, non parce qu'il était Jésus mais parce qu'il était devenu l'homme comme tel ; Il a dû cesser d'être Jésus afin de pouvoir goûter toute l'étroitesse, toute la séparation d'avec Dieu, de l'ego pur, et par-là de notre état de chute.

L'ego c'est une pente qui éloigne de Dieu, la croix, c'est l'arrêt de cette pente. L'ego est une illusion d'optique qui fait apparaître une paille comme une poutre et inversement, suivant qu'il s'agit de « nous-mêmes » ou « d'autrui ». Il faut trouver, par la Vérité, cette sérénité qui comprend tout, « pardonne tout » et réduit tout à l'équilibre ; Il faut vaincre le mal par la paix qui est au delà du mal et qui n'en est donc pas le contraire ; la vraie paix n'a pas de contraire.
Le péché apparaît alors comme un accident cosmique, exactement comme l'ego l'est sur une échelle plus vaste; à rigoureusement parler, est sans péché celui qui est sans ego et qui de ce fait, est comme le vent dont « on ne sait d'où il vient ni où il va ». Il faut haïr notre ego, non « l'þâme immortelle » et haïr celui qui hait Dieu en tant qu'il hait Dieu et non autrement ce qui revient à dire que nous haïssons sa haine de Dieu et non son âme.

Mais l'homme n'est pas uniquement fait de désir aveugle, il a reçu l'intelligence afin de connaître Dieu ; il doit avoir conscience de la fin divine de toute chose et en même temps il doit « prendre sa croix sur lui » et « tendre la joue gauche » c'est-à-dire dépasser même la logique interne de la prison existentielle, sa logique ; qui est folie « aux yeux du monde », doit dépasser le plan de cette prison, elle doit être « verticale » ou céleste et non « horizontale » ou terrestre.
CONCLUSION :
La victoire qui incombe à l'homme a déjà été remportée par Jésus ; Il ne reste plus à l'homme qu'à s'ouvrir à cette victoire qui sera la sienne."

Source: http://clubchretien.free.fr/ego.htm

Vois-tu tout ceci est la même chose mais dit de façon différente, encore faut il admettre ou comprendre que c'est bien de la même chose que nous parlons.
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Gabriel Descieux le Mer 7 Déc - 12:53

CHEMINER SPIRITUELLEMENT C'EST SE LIBÉRER DES ILLUSIONS DE L'ÉGO une bonne explication sur l'illusion de l'égo.

Cet autre lien pourrait bien t'interpeler Exégèse et explication de texte
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par [-Indi-] le Mer 7 Déc - 13:37

Oh Grand maitre Gabriel
Guide nous vers la lumière sacrée.
Offre nous la Liberté

Que ta parole puisse poursuivre son bon chemin.

Longue vie à toi

[-Indi-]

Messages : 18
Date d'inscription : 17/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Manfredi le Mer 7 Déc - 20:39

"e que j'appelle l'égo, ma construction mentale faite au cours de mes expériences personnelles. " c'est plus le retour sur sois la vrai définition de l'égo, mais c'est un peu ça, mais juste en partie, la remise en question et tous le reste font partie de l'égo. Pour le texte très intéressant merci beaucoup, je vais d'ailleurs le relire, pour l'instant j'en ai une bonne impression, et il y a une petite différence avec la vision de l'égo d'E.Tolle quand même. Bon je le relire car il reste complexe avant de le commenter.
avatar
Manfredi

Messages : 44
Date d'inscription : 18/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Taoïsme.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum