Révisionnisme du SIDA

Aller en bas

Révisionnisme du SIDA

Message par Nico le Sam 22 Oct - 14:05

Oui, ça existe... Voir ceci : http://www.vih.org/20110630/revisionnisme-sida-bien-vivant-sur-net-24877


Bien évidemment, cette théorie est immuno-compatible avec toutes les autres.
avatar
Nico

Messages : 61
Date d'inscription : 16/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révisionnisme du SIDA

Message par Gabriel Descieux le Sam 22 Oct - 19:20

Documentaire: SIDA, la choquante vérité.










Dernière édition par Gabriel Descieux le Sam 22 Oct - 20:09, édité 1 fois
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révisionnisme du SIDA

Message par Gabriel Descieux le Sam 22 Oct - 19:38

LES DIX PLUS GROS MENSONGES SUR LE SIDA, Interview de Mr DE HARVEN, Jc ROUSSEZ, Prix Nobel, Luc Montagnier,
NONAME TV Emission proposée et présentée par BAHRAN





avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révisionnisme du SIDA

Message par Gabriel Descieux le Sam 22 Oct - 20:25



Le Vih est-il responsable du Sida ? Le test de séropositivité est-il fiable ? Le Sida existe-t-il ? Telle est la problématique qui sous-tend le film documentaire « Sida la doute ! » du réalisateur franco algérien Djamel Tahi. Ce film a été diffusé lors du premier festival ivoirien de cinéma destiné à la défense des droits humains et à la liberté d’expression dénommé Ciné Droit Libre Abidjan qui s’est tenu du 10 au 13 juillet 2008.
De grandes figures scientifiques du 20ème siècle reconnues pour leur expertise en matière du Sida, mais représentant une minorité, affirment depuis plus d’une décennie que le Vih n’est pas responsable du Sida. Pour eux, un virus ne peut demeurer en état de sommeil dans un organisme et se mettre en action plusieurs années plus tard et déclencher une réaction en chaîne en l’occurrence le Sida. Tous les virus ont le même fonctionnement. Lorsqu’ils atteignent un organisme, ils se mettent automatiquement à le détruire. Pourquoi, dans le cas respectif du Sida, le porteur du Vih est sain jusqu’à une certaine période où il développe la maladie. Mieux, à ce jour, aucun chercheur réfutant cette thèse n’a été en mesure de repérer le Vih dans le sang d’une personne infectée. Où se trouve alors le virus responsable du Sida ? Cette bataille scientifique fait rage au point que la minorité de savants avançant cette thèse est traitée de tous les noms. Toutefois, des imminents chercheurs comme Luc Montagnier sans se ranger du côté des dissidents, avoue qu’il y a évidement des doutes quand à la responsabilité du Vih dans la manifestation du Sida d’autant plus que jusqu’à ce jour aucun scientifique n’a de façon claire, indiqué dans une quelconque revue scientifique ou au cours d’une conférence de presse que le Vih est la cause du Sida.
En outre, les analyses ont démontrés que le Sida est en terrain conquis seuls dans les milieux homosexuels et celui des drogués. Cela serait dû à une sorte de produit qu’ils utilisent. Ce produit selon plusieurs spécialistes, serait la cause du Sida et non le Vih parce que ce même produit serait le responsable des taches qu’ils ont sur le corps. Tandis que dans leur rang, le Sida continue sa route vertigineuse, chez les hétérosexuels ce n’est pas le cas, même chez les prostitués qui devraient être également exposés à la maladie. La drogue et la prise d’autres substances par ce groupe d’individus, est une piste dans la recrudescence de la maladie aux dires d’un autre groupe de scientifiques.
Le doute continue de s’installer au point de susciter de multitudes questions autour du Sida comme la fiabilité du test. Les critères du test ne pas les même du Canada aux Usa en passant par la France et l’Australie. Dans « Sida le doute ! », le spectateur se rend compte que lorsqu’un sang est dit infecté en France il ne l’est pas nécessairement aux Usa parce que les critères d’évaluation ne sont pas les mêmes. Pis, il s’est avéré que des sangs ont eu des status différents dans deux laboratoires des aux Usa. Alors, le test est-il fiable ? Dans ce documentaire, il est clairement admis que les critères d’analyse en Afrique sont si légères qu’une personne admise séropositive sur un territoire de ce continent aurait des chances d’être séronégative avec un teste réalisé en France ou ailleurs. Raison pour laquelle, alors qu’on indiquait dans les années 1980 qu’un pays comme l’Ouganda avait plus de 40% de sa population infectée, plus de deux décennies plus tard l’Ouganda n’a pas encore perdu 40% de sa population des suites du Sida. Mieux, les chiffres ont été revus à la baisse, entre 5 et 10% de contaminés. Où sont alors passés les autres qu’on annonçait morts dans 10 voire 15 ans? Tous ceux dont on prédisait la mort du fait du Sida sont encore vivants. Etaient-ils véritablement infectés ? Le Sida existe-t-il ? La question de l’existence du Sida a été également posée dans ce film parce qu’il semble que les Africains meurs, mais pas du Sida. La tuberculose, la malaria, la diarrhée… sont des maladies existantes sur le continent depuis plus d’un demi siècle. Et ce sont elles qui tuent les Africains. C’est ce qui expliquerait que certains guérisseurs affirment soigner le Sida parce que le Sida qu’ils prétendent guérir n’est en fait qu’une maladie aigue dont souffrait le sujet. Loin de remettre en cause l’existence ou la fiabilité du Sida, il s’agit de mettre en exergue les interrogations que suscite « Sida le doute ! ». Il serait humain de poursuivre la réflexion comme l’a fait le Président Tabo M’Beki lorsqu’à un somment de l’ONUSIDA au Cap, il a invité les chercheurs dissidents à exposer leurs idées, même si la communauté scientifique présente n’a pas daigné le suivre sur cette voix.
Djamel Tahi réalisateur de « Sida le doute ! » travaille à la réalisation d’un film documentaire sur la fiabilité du test du Sida parce que l’objectif de « Sida le doute ! » était de mettre en lumière cette polémique scientifique sur la responsabilité du Vih dans la manifestation du Sida.

Francis Yedan
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révisionnisme du SIDA

Message par Gabriel Descieux le Sam 22 Oct - 20:43

En 1992, un groupe de scientifiques, à travers un article de Tom Curtis, propose une théorie selon laquelle le passage du VIS à l'Homme aurait pour origine une campagne de vaccination anti-polio pratiquée en République démocratique du Congo, ancienne colonie belge appelée Congo belge à l'époque. Cette dernière théorie, documentée et ayant fait l'objet de recherches, n'a jamais été acceptée par la communauté scientifique.

Edward Hooper reprend cette thèse et l'étaye en recueillant documents et témoignages sur le terrain. Son travail est soutenu par le biologiste Bill Hamilton, qui l'accompagne au Congo pour recueillir des données. À l'issue de ces recherches, le livre The River, A Journey to the Source of HIV and AIDS est publié, auquel fera suite le documentaire Les origines du sida.

La thèse d'Edward Hooper s'appuie sur la proximité des premiers cas de sida avec les zones de vaccination intensive, ainsi que sur l'utilisation de reins de singes pour la production de vaccins . Le passage du VIS à l'Homme, par mutation pour donner le VIH, serait, selon l'enquête d'Hooper, venu de l'utilisation de chimpanzés , notamment dans le laboratoire de Stanleyville, où une ménagerie a accueilli près de 600 chimpanzés entre 1957 et 1960.


avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révisionnisme du SIDA

Message par Gabriel Descieux le Sam 22 Oct - 21:44

SIDA: 20 ans de doute sur le VIH | 20 août 2008

Ce billet est politiquement incorrect, vous aurez été prévenu...

Situation actuelle:

Début août se tenait à Mexico la 17ème conférence mondiale sur le Sida. Fournir un traitement antirétroviral, combattre la stigmatisation et la discrimination liées au VIH, renforcer les systèmes de santé, trouver un vaccin contre le VIH, et répondre plus largement aux droits humains des personnes vivant avec le VIH ont été au nombre des grands thèmes débattus lors de la conférence, qui était la première à se tenir en Amérique latine.

En 2007, l'ONUSIDA annonçait une baisse des morts du Sida:

"Le nombre de morts du sida a baissé en 2007 pour la deuxième année consécutive après une hausse continue pendant plus de vingt ans, selon l'Onusida, qui souligne que l'épidémie semble atteindre un palier grâce aux trithérapies et à la stagnation du nombre de nouvelles infections au virus HIV dans beaucoup de pays."

En septembre 2007, la firme pharmaceutique Merck & Co a annoncé la décision d'arrêter leur essai clinique d'un vaccin contre le VIH. Cette décision était basée sur le fait que, parmi les quelque 3.000 participants à ce test clinique, la séropositivité est apparue plus fréquemment chez les vaccinés que dans le groupe contrôle traité par un placebo.

Le 11 juillet 2008 le Financial Times annonce que la firme Roche annonce la décision de suspendre toute recherche sur de nouveaux médicaments contre le VIH.

Le Docteur Peter Piot, médecin belge qui assumait, depuis sa création en 1995, la position de Directeur Exécutif de ONUSIDA à Genève, a pris récemment la décision de ne pas demander le renouvellement de son mandat.

Kevin de Cock, qui dirige le département VIH/SIDA à l'Office Mondial de la Santé, dans le journal The Independent du 8 juin 2008:

"L'Office Mondial de la Santé a accepté le fait que la menace d'une épidémie hétérosexuelle mondiale du SIDA a disparu » ; et que « la stratégie promue par les principales organisations du SIDA pour la prévention universelle de la maladie a peut-être été mal dirigée ».

Toujours sur base des conclusions de Kevin de Cock, cette fois dans le journal The Guardian du 12 juin 2008:

« La peur du SIDA fut la panique de santé publique la plus mensongère, la plus fausse et la plus cynique des 30 dernières années ». « Il est enfin admis, au plus haut niveau, qu'il n'y a aucune menace de pandémie mondiale du SIDA parmi les hétérosexuels ».

Hérésie? Non!

Beaucoup le savent, mais cela reste néanmoins une toute petite partie de la population: la théorie officielle de la découverte d'un virus VIH au début des années 80 qui serait à l'origine du SIDA (Syndrome d'Immunodéficience Acquise, pour rappel...), et qui depuis lors mobilise des millions d'euros de subventions, des milliers de scientifiques, et génère de beaux bénéfices pour le secteur pharmaceutique, n'est pas une théorie acceptée de tous, y compris dans les milieux scientifiques, loin s'en faut.

Il existe une opinion alternative initiée, juste après la prétendue découverte du VIH, par un brillant chercheur de Berkeley, le Prof Peter Duesberg http://www.duesberg.com/ .

Depuis lors cette opinion alternative s'est affinée et renforcée au fil des ans et des échecs de la science officielle pour isoler et trouver une parade à ce supposé virus.

Quelques liens utiles (toute petite sélection...):
En français:
http://www.sidasante.com/textes/tours.htm

En anglais:
http://www.virusmyth.com/aids/hiv/rsletbmj.htm
http://www.theperthgroup.com/

Ayant eu la chance de tomber sur le bouquin de Duesberg dès sa sortie, en 1985, j'ai adhéré à son point de vue et suis ce dossier de près ou de loin depuis cette époque, ou on nous promettait l'apocalypse si on osait ne serait-ce que regarder une fille sans mettre une capote (j'avais 22 ans, en plein coeur de cible comme on dirait aujourd'hui..), avec tous les relents judéo-chrétiens que véhiculait (et véhicule encore) ce nouvel eldorado pour chercheurs, technocrates et hygiénistes en tous genres.

Il est important de comprendre que ce qui est mis en cause par les “anti” n'est pas l'état de déficience immunitaire en tant que tel, qui existe bel et bien de façon spécifique (population “riche”) ou endémique (population mal nourrie). Est mit en cause, littéralement, la cause de cette déficience immunitaire: les ‘”anti” ne croient pas (ou doutent fortement) que la cause soit un virus, et certainement pas le VIH. La cause de la déficience immunitaire est multiple, en gros: abus de produits chimiques et style de vie débilitant au sein des populations dites riches, mal bouffe et absence de soins auprès des populations dites pauvres.

Plus de 20 ans après, mon opinion n'a pas changé:
- le fameux VIH n'a toujours pas été isolé (vous pouvez vérifier)
- l'épidémie n'a pas eu lieu (récemment confirmé apr Kevin de Cock de l'OMS)

- le vaccin anti-VIH semble impossible à trouver (normal, il faudrait déjà avoir un virus à combattre)

- les “anti” sont toujours là, et leur nombre augmente

- le SIDA est une pompe à fric pharmaceutique, un eldorado pour les chercheurs qui passent leur vie à chercher sans (surtout pas!) trouver,

- le SIDA est une arme de contrôle moral

- Les articles contraires à la pensée unique et politiquement correcte en matière de SIDA ne sont pas, à de rares exceptions près, publiés par les médias français, ce qui pose de sérieuses questions sur allégeance réelle et le professionnalisme des directeurs de ces médias.

En conclusion de ce post: un ami, Olivier Clerc, a édité voici deux ans un livre intitulé “les 10 plus gros mensonges sur le SIDA”, écrit par le Prof Etienne De Harven. Ce dernier vient de publier l'article suivant, d’où sont tirés plusieurs des citations en début de ce billet: http://www.olivierclerc.com/welcome/index.php?accueil=1

=Vincent=

Source: http://www.blogg.org/blog-75085-billet-851279.html
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Peut être pas si révisionniste que ça?

Message par Gabriel Descieux le Mar 25 Oct - 17:09

Prenez le temps pour ceux qui ne l'ont jamais de regarder le Dr Alfredo Embid expliquant l'invention de l'épidémie du Sida en 4 vidéos.



Personnellement j'ai toujours eu des doutes concernant le SIDA, avant même que je découvre tout ça sur le net. Rien qu'à voir les millions que rapportent le sidaction, on peut se poser des questions sur la destination des fonds récoltés, comme pour le cancer avec "l'arc" souvenez-vous.
avatar
Gabriel Descieux

Messages : 119
Date d'inscription : 15/10/2011
Localisation : Quelque part en France

Voir le profil de l'utilisateur http://reveildesconsciences.revolublog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Révisionnisme du SIDA

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum